Wolff-Parkinson-White Syndrome in Pregnancy, Labour, and Birth: A Case Study

Main Article Content

Sarah Redfearn
Brittany Harrigan
Emma Redfern

Keywords

Abstract

Wolff-Parkinson-White syndrome is a cardiac condition which can complicate pregnancy, especially for patients with a new diagnosis. While common management recommendations for labour have been documented, there is very little information about the condition specifically in the case of a new diagnosis, and even less is documented when a patient declines the recommended monitoring during labour. This is a case study of a primip with a prenatal diagnosis of Wolff-Parkinson-White syndrome. She had one episode about two years prior to pregnancy; a second minor episode occurred near the time that she found out she was pregnant, which pregnancy spontaneously resolved and was not investigated; then at 22+5 weeks’ gestation, she had a significant episode which spurred testing and diagnosis. Symptoms and common management, including the medical care team’s recommendations for pregnancy and labour for individuals with Wolff-Parkinson-White, are discussed. Midwifery care and supporting patient/client-centred informed choice for expectant management versus prophylactic options are explored, including specifically supporting a client choosing care outside of recommendations.


RÉSUMÉ
Le syndrome de Wolff, Parkinson et White est un trouble cardiaque qui risque de compliquer la grossesse, en particulier pour les patientes et les patients dont le diagnostic est nouveau. Des recommandations de prise en charge courante ont été documentées pour le travail, mais il y a sur cette maladie très peu de renseignements qui traitent spécifiquement d’un nouveau diagnostic et encore moins de la marche à suivre lorsque la patiente ou le patient refuse le monitorage conseillé durant le travail. Le présent article est une étude de cas d’une primipare avec un diagnostic prénatal de syndrome de Wolff, Parkinson et White. Elle a
connu un épisode environ deux ans avant sa grossesse. Un deuxième épisode, mineur, est survenu à peu près au moment où elle a appris qu’elle était enceinte. La grossesse a spontanément résolu le problème, qui n’a pas été examiné. Puis, à 22 semaines et 5 jours de gestation, la patiente a connu un épisode important qui a entraîné la réalisation de tests et l’établissement d’un diagnostic. Les autrices traitent des symptômes et de la prise en charge courante, y compris des recommandations de l’équipe de soins médicaux relatives à
la grossesse et au travail des personnes atteintes du syndrome de Woff, Parkinson et White. Elles examinent aussi les soins sage-femme et le soutien du choix éclairé de la patiente ou de la cliente entre la prise en charge non interventionniste et les options prophylactiques, en particulier l’appui d’une cliente choisissant des soins autres que ceux qui sont recommandés.

Abstract 162 | pdf Downloads 170